Chamagne


 

D’azur au livre ouvert d’argent chargé sur la page senestre d’une lettre C antique de gueules, au bâton de pèlerin d’or brochant en bande, au chef cousu aussi de gueules chargé d’un alérion d’argent accosté à dextre d’un croissant aussi d’or et à senestre d’un besant du même.

 

 

 Nom des habitants : Chamagnons, Chamagnonnes

Altitude : 293 mètres

 

Blason : Le livre et le bâton de pèlerin évoquent les colporteurs. L’alérion (petit aigle) renvoie aux armes de la famille de Claude Gellée. Le croissant et le besant (pièce ou disque d'or) font, eux, référence aux principaux seigneurs de Chamagne.

 

Description Historique

Chamagne (anciennement Chamaigneou encore Campus Agni) a une origine ancienne attestée par plusieurs sources. Un acte juridique du Pape Célestin III notamment, daté du 11 juin 1194, règle une querelle entre les abbesses de Remiremont et d’Epinal au sujet de leurs droits respectifs sur Chamagne.  C’est une des premières preuves de l’existence de la commune.

 

La seigneurie fut sous la domination de diverses maisons nobles au cours des siècles : de Thiébaut de Neufchâtel avec les dames de Remiremont en 1462, à la famille Bassompierre qui céda par la suite les terres qu'elle détenait au duc de Lorraine Charles III lors d'un accord en 1589.

 

La localité est connue pour être le lieu de naissance du célèbre peintre paysagiste Claude Gellée, dit le Lorrain, dont la maison a été préservée jusqu'à aujourd'hui. Chamagne est également connue pour ses célèbres colporteurs.

 

 

Légende, tradition ou personnage remarquable

 

Les colporteurs :

 

 

Au cours du XIXème siècle, les Chamagnons se sont spécialisés dans le colportage. Poussés par la nécessité, ceux-ci partaient sur les routes aux gelées de l'hiver, parfois jusqu'au nord de la Loire. Ils emportaient avec eux des images d'Epinal, les produits de l’artisanat local, des livres de la Bibliothèque Bleue (la littérature populaire entre le XVIIème siècle et le XIXème siècle) et des histoires orales, souvent imaginaires. On dénombre actuellement à Chamagne 460 passeports et 3000 souches de colporteurs. 


Claude Gellée :

 

Claude Gellée  naît vers 1600 à Chamagne. Jeune, il se rend à Rome et devient en 1612 le cuisinier et l’aide d’Agostino Tassi, peintre décorateur et paysagiste : il y puisera connaissances et pratique. 

En 1625, le peintre revient brièvement en France. Il y travaille comme assistant de Claude Deruet pour la réalisation des fresques de l’église des carmélites de Nancy. Il part ensuite s’installer définitivement à Rome. De par sa notoriété croissante, il reçoit des commandes de personnalités de l'époque tels que les papes Urbain VIII, Alexandre VII et Clément IX, mais également de différents cardinaux et du roi d’Espagne.

 

Outre ses tableaux, il fait également quelques « eaux-fortes » et de nombreux dessins en lien avec la nature.

 

Claude le Lorrain meurt le 23 novembre 1682 à Rome, où il est aujourd'hui inhumé


 

Des Templiers ? 

 

Un lieu-dit, à une faible distance au nord du village, porte le nom de la Vieille Chapelle. D’après la tradition, il s'agirait anciennement d'une maison de Templiers. Mais aucune source historique ne confirme cette légende.

 


 

Un trésor :

 

« En 1823, en creusant le sol pour jeter les fondements de la maison d’école, on a découvert un vase de terre cuite, renfermant un grand nombre de pièces d’or et d’argent. L’une des premières était de Philippe IV, roi d’Espagne ; sept autres portaient l’effigie de Louis XIV. Parmi les pièces d’argent, les unes étaient de ces deux princes et de Charles IV, duc de Lorraine.  Quelques-unes étaient aux armes des Pays-Bas. »

 

(D'après Léon Louis, Le Département des Vosges Description. Histoire. Statistique,  E. Bussy, Epinal, 1887)

 

Monuments / Patrimoine


La maison de Claude Gelée :

 

Cette bâtisse est un rare témoignage des maisons lorraines d'avant la Guerre de Trente Ans (1618 à 1648). On y distingue clairement deux parties : l'habitation et la grange. Les trois pièces d'habitation alignées, le volume disponible sous la toiture et les encadrements en bois des portes et fenêtres sont typiques de la maison lorraine.


La maison fut classée Monument Historique en 1918, puis entièrement restaurée, abritant ainsi actuellement des expositions.  Elle est aujourd'hui gérée par le Conseil Général des Vosges.

 

La maison peut être visitée gratuitement d’avril à octobre les mercredis, jeudis, week-ends et jours fériés, de 14h à 18h.


 

Église Saint-Denis :

 

Bâtie vers 1730, son clocher à bulbe original la différencie des autres églises du canton. Elle contient une vierge de pitié en pierre de la première moitié du XVIème siècle, provenant de la première église de Chamagne, qui se situait à l'emplacement de l'église actuelle. Sa piéta en pierre sculptée est remarquable