Chavelot


Description Historique

A l'époque romaine, des voies stratégiques et commerciales permettant le déplacement rapide des légions vers la Belgique et le Rhin furent créées. L'une d'entre elles passait au bas du coteau de Chavelot, parallèlement à la Moselle : la voie allant de Bâle à Scarpone, appelée aussi « Route impériale ».

 

Au Moyen Age, un acte de 1294 mentionne que Bouchard, évêque de Metz, possédait des biens à Chavelot ; Plus tard, en 1323 l'évêque de Metz reconnait devoir à Baudouin d'Epinal des localités dont Chavelot. Ainsi la localité subit pendant cette période les conséquences de la rivalité entre évêques et ducs, donnant lieu à de nombreux conflits sur le territoire lorrain dans son ensemble.


De même, Chavelot ne fut aucunement épargnée par la guerre de Trente ans au XVIIème siècle ; la Lorraine se trouvant au contact des différents belligérants, à savoir la France et l'Empire romain germanique principalement.

 

Au XIXème siècle, canal et chemin de fer adjacents contribueront à la prospérité des environs, notamment les grandes usines de Thaon-les-Vosges.


Légende, tradition ou personnage remarquable

Des épisodes pesteux :D'après les textes, Chavelot connaît une première épidémie de peste en 1532 et une deuxième en 1782.


Débordement de la Moselle : A l'époque situé dans la vallée au pied du relief où il s'étend aujourd'hui, Chavelot subit en 1590 une crue de la Moselle d'une extrême violence due à la fonte des neiges.


Le culte de Saint-Antoine :Il fut notamment matérialisé par une chapelle disparue dans l'actuel Thaon ; l'implantation de cette dernière daterait des XI-XIIèmes siècles, quand des épidémies dites « du feu de Saint-Antoine » (dues à une moisissure du seigle) frappèrent durement la population. 

 

Charles Duhoux : Régent d'école en 1686, il est peu connu mais se démarque par son arbre généalogique. En effet il descend des familles Duhoux et Hennezel : la première citée est connue pour son activité militaire depuis le XIVème siècle, la seconde pour être une famille de verriers, citée dans la Charte des verriers du 21 juin 1448.

 

Jean-Pierre Haustête : Important homme politique à l’époque de la Révolution, il est né à Chavelot le 26 décembre 1749. A la fois cultivateur et avocat au parlement, il est élu en 1790 au Conseil Général du Département, puis deux ans plus tard, Commissaire puis Vice-président du Directoire du district d’Epinal. Il meurt à Epinal en 1813, à l’âge de 64 ans.


Monuments / Patrimoine

 

Église Saint-Evre :L’église actuelle date de 1844. Elle se situe à l’emplacement d’une autre église plus ancienne qui, selon les textes anciens, aurait été construite au Vlème siècle par l’évêque de Toul.


 

Ermitage de Saint-Antoine : Des ermites de la Congrégation de St-Jean-Baptiste gardaient la vieille chapelle Saint-Antoine. Lors de fouilles archéologiques en 1842 sur le coteau de Paillé (de Thaon à Chavelot), les fondations de l'ermitage et de la chapelle furent retrouvées ainsi que des ossements de treize sépultures ; ces restes furent remis en terre. Aujourd'hui il n'en reste aucune trace visible.